Dernières nouvelles
Interventions / actions de l'ASPEC. Nouvelles de nos partenaires
Dernières nouvelles
 
La Voix du Nord du 22 février 2008.
L'association
L'ASPECambrai, devient l'ASPECambrésis !
L'association
 
logo comite inter-associatif
Page spéciale commémoration 1914-1918
Les associations du Cambrésis, regroupées dans le Comité inter-associatif pour la Mémoire du Cambrésis, oeuvrent ensemble pour monter une exposition :"1914-1918 Le Cambrésis d'un siècle à l'autre" qui se tiendra à Cambrai en novembre 2014
Page spéciale commémoration 1914-1918
 
200px-mhistorique_svg
Le patrimoine public
Un patrimoine d'exception, 28 Monuments Historiques et 1 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Le patrimoine public
 
placmarché 038pano
Le patrimoine privé
Rues, maisons et demeures
Le patrimoine privé
 
villefleurie 005pano
Le patrimoine paysager
Le patrimoine paysager
 
Naves
Le Patrimoine en Cambrésis
Cette rubrique est en cours de construction, grâce à la collaboration des municipalités , des associations et des particuliers investis dans la préservation du patrimoine
Le Patrimoine en Cambrésis
 
Poignée de porte
Les expositions
Ouvertures cambrésiennes, Art déco, toits, balcons, décors de façade, portes
Les expositions
 
Place du 9 octobre
Conseils pratiques
Règlementation, conseils, subventions pour valoriser votre patrimoine
Conseils pratiques
 
worldinhands
Développement durable
Développement durable
 
Nos propositions
Nos propositions
 
Poil à gratter
Ce qui vous chatouille et ce qui nous gratouille...
Poil à gratter
 
alerte patrimoine
Alertes patrimoine en péril
Alertes patrimoine en péril
 
Langues
Langues
 
numériser0006
Espace adhérents
Téléchargez ici bulletins, docs, etc.
Espace adhérents
 
numériser0008
Liens et bouquins
Sites, bonnes adresses, et quelques livres.
Liens et bouquins

espagnol allemand anglais italien
russe portugais néerlandais polonais

Le beau par l'utile

  On dit que les spécialistes s’interrogent sur le véritable statut de ce mouvement ou de cette tendance "artistique" qui proposa entre les deux guerres un autre "art" de vivre.

Identifié tout d’abord comme "le mouvement des années vingt", l’histoire a vite retenu la forte symbolique de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes qui s’est ouverte en avril 1925 à Paris en retenant les deux mots les plus significatifs de son intitulé :

Le beau par l'utile

Le projet de cette exposition avait été validé en 1914, la guerre en a retardé la réalisation. Elle en a aussi décuplé la force. Son influence sera déterminante pour deux décennies.
Le projet annoncé pour cette exposition était « d’insuffler aux arts décoratifs français un nouvel élan ».On précise dans le cahier des charges que « La condition première exige que tout objet exposé témoigne d’une inspiration nouvelle et que soient écartés les copies ou postiches d’un style antérieur »

« L’art déco est protéiforme et contextuel. Cela n’empêche que devant certaines frises aux motifs géométriques par exemple, chacun le reconnaît… »
Maurice Cullot
Architecte, responsable du département histoire et
archives de l’Institut Français d’Architecture à Paris
 
En 1921 Ernest Beaux crée avec le premier parfum de Coco Chanel, la senteur du siècle. Pour la première fois, le parfumeur utilise des corps synthétiques, les aldéhydes, dans des proportions inédites. Quant au flacon, Mademoiselle le voulait dépouiller, avec des angles nets, au bouchon rectangulaire taillé comme une émeraude…

Artistique et décoratif. L'Art déco est un mouvement qui touche les différents domaines de la création… et de la vie quotidienne

La mutation concerne évidemment tous les domaines de la création : la peinture (avec l’influence du fauvisme ainsi qu’avec l’émergence du cubisme et du surréalisme), la sculpture, la danse (les ballets russes), le théâtre, la littérature… Elle s’irrigue des découvertes scientifiques, des évolutions des techniques en général et notamment de la place grandissante de la technologie dans le quotidien (automobile, téléphone, radiodiffusion, …).

Au plus près de la vie quotidienne, L’Art déco se manifeste dans les objets qui nous entourent : les bijoux bien sûr, mais aussi le mobilier qu’il soit de standing ou standardisé, les objets de décoration intérieure, les affiches publicitaires, le papier peint, le textile, la mode, les divertissements…
Nous tenterons dans cette exposition de dégager quelques unes des caractéristiques esthétiques que ce mouvement a exprimées dans l’architecture en général et dans notre ville en particulier.

L’Art Nouveau qui était encore très en vogue dans les premières années du siècle n’était que nouveau, l’Art Déco, lui, revendique la modernité…

Le mouvement Art déco veut en effet tourner la page aux maniérismes superflus et aux formes amollies des années folles.

Ce qu’il veut d’abord mettre en avant, c’est la fonction d’un objet et la destination d’un lieu ou d’un bâtiment. S’il est davantage question d’usage que de finalité, c’est d’ores et déjà une véritable révolution qui s’annonce à l’échelle internationale.

Au sortir de la guerre, le monde se découvre différent. Les matériaux, les techniques changent (on parlera bientôt de standardisation), les mentalités évoluent et les importants changements de mode de vie sont des pierres d’attente réelles.

En architecture, les énormes chantiers de reconstruction dans le cœur même de nos villes blessées allaient lui fournir une occasion exceptionnelle de mettre en œuvre ses principes. Le contexte des villes européennes qui relèvent leurs ruines impose évidemment une problématique différente de celle qui se pose dans les villes américaines. Evolution volontaire et programmée d’un côté, reconstruction nécessaire et urgente de l’autre…