Dernières nouvelles
Interventions / actions de l'ASPEC. Nouvelles de nos partenaires
Dernières nouvelles
 
La Voix du Nord du 22 février 2008.
L'association
L'ASPECambrai, devient l'ASPECambrésis !
L'association
 
200px-mhistorique_svg
Le patrimoine public
Un patrimoine d'exception, 28 Monuments Historiques et 1 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Le patrimoine public
 
placmarché 038pano
Le patrimoine privé
Rues, maisons et demeures
Le patrimoine privé
 
villefleurie 005pano
Le patrimoine paysager
Le patrimoine paysager
 
Naves
Le Patrimoine en Cambrésis
Cette rubrique est en cours de construction, grâce à la collaboration des municipalités , des associations et des particuliers investis dans la préservation du patrimoine
Le Patrimoine en Cambrésis
 
DSC08345
Traces du passé
Traces du passé
 
Poignée de porte
Les expositions
Ouvertures cambrésiennes, Art déco, toits, balcons, décors de façade, portes
Les expositions
 
Place du 9 octobre
Conseils pratiques
Règlementation, conseils, subventions pour valoriser votre patrimoine
Conseils pratiques
 
worldinhands
Développement durable
Développement durable
 
Nos propositions
Nos propositions
 
Poil à gratter
Ce qui vous chatouille et ce qui nous gratouille...
Poil à gratter
 
alerte patrimoine
Alertes patrimoine en péril
Alertes patrimoine en péril
 
Langues
Langues
 
numériser0006
Espace adhérents
Téléchargez ici bulletins, docs, etc.
Espace adhérents
 
numériser0008
Liens et bouquins
Sites, bonnes adresses, et quelques livres.
Liens et bouquins
 
logo comite inter-associatif
Calendrier des manifestations en Cambrésis
Le Comité inter-associatif pour la Mémoire du Cambrésis vous communique l'agenda des manifestations organisées par les vingt associations qui le composent.
Calendrier des manifestations en Cambrésis
 
Souscriptions
Souscriptions

espagnol allemand anglais italien
russe portugais néerlandais polonais

Beffroi

Classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

  LA TOUR SAINT-MARTIN  (BEFFROI DEPUIS 1550)
Inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 15 juillet 1965

Inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 2005


L’ancien clocher de l’église Saint-Martin, commencé en 1447, ne fut achevé qu’en 1474.
Construit en pierre, il était épaulé par des doubles contreforts se retraitant par une série de glacis et de larmiers, supportant les encorbellements de quatre légères tourelles ou vigies, que reliait une galerie délicatement ajourée.
Il était couronné par une élégante flèche de charpente en torsade et revêtue de plomb. Cette flèche portait au sommet une belle croix en fer forgé.
Ce noble édifice, symbole des franchises communales, tenait lieu de Beffroi. On y montait le guet, l’on y sonnait les cloches de la ville le matin, à l’ouverture des portes, le soir, à leur fermeture et à l’heure du couvre-feu. Le tocsin annonçait les incendies ou l’approche de l’ennemi, et appelait les artisans à prendre les armes pour défendre leurs libertés et leurs droits.
Un orage, en 1528, ruina les tourelles. Lors du siège de 1595, la partie supérieure fut démolie. Rétablie, elle fut de nouveau démolie et remplacée en 1736 pour présenter, depuis, la surélévation qu’on connaît bien avec au dessus de la corniche, l’attique cylindrique qui servait de loge à notre « Gallus » (le veilleur) …

 

 

Quatre statues de Marcel Gaumont ornent depuis 1923 la partie supérieure (à 43m du sol) :

- un guerrier franc

- un soldat de la milice communale

- Louise de Savoie pour faire mémoire à la Paix des Dames

- le comte de Cézen, premier gouverneur français après la prise de la ville par Louis XIV

Elles remplacent les précédentes de Gilles et Jacques Boitteau de 1732 détruites par un incendie le 15 août 1920.

 

2005. Vingt-trois beffrois, situés dans le nord de la France, et le Beffroi de Gembloux,

en Belgique, ont été inscrits par l'UNESCO, en tant que groupe et comme une extension des 30 beffrois belges inscrits en 1999 sous le nom de Beffrois de Flandre et de Wallonie. Construits entre le XIe et le XVIIe siècle, ils illustrent les styles architecturaux Roman, Gothique, Renaissance et Baroque. Ils constituent des symboles hautement significatifs de la conquête des libertés civiques.


Au dessus de la corniche, un attique cylindrique sert de guette ou loge au "Gallus", guetteur chargé de sonner les heures, d'annoncer les incendies, etc. Cette lanterne est coiffée d'un dôme en charpente, couvert en ardoises, avec arêtes en plomb, sur lequel repose un campanile, entouré d'une grille en fer forgé. Il est surmonté d'un petit dôme au-dessus duquel une boule en cuivre doré sert de base à la girouette-oriflamme. La hauteur du sol à la base du petit belvédère est de 61,50m.

 

Notre suggestion :

Malgré son classement au Patrimoine Mondial en 2005, notre beffroi médiéval n'est toujours pas accessible au public. Le premier escalier en colimaçon mène à une salle aveugle. Les échelles de meunier qui conduisent à la salle d'observation mériteraient une restauration afin que les touristes puissent bénéficier d'une superbe vue sur la ville et ses environs.

 

Dans le diaporama, la gravure de l'ancien toit par Nicq Doutreligne.