Dernières nouvelles
Interventions / actions de l'ASPEC. Nouvelles de nos partenaires
Dernières nouvelles
 
La Voix du Nord du 22 février 2008.
L'association
L'ASPECambrai, devient l'ASPECambrésis !
L'association
 
200px-mhistorique_svg
Le patrimoine public
Un patrimoine d'exception, 28 Monuments Historiques et 1 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Le patrimoine public
 
placmarché 038pano
Le patrimoine privé
Rues, maisons et demeures
Le patrimoine privé
 
villefleurie 005pano
Le patrimoine paysager
Le patrimoine paysager
 
Naves
Le Patrimoine en Cambrésis
Cette rubrique est en cours de construction, grâce à la collaboration des municipalités , des associations et des particuliers investis dans la préservation du patrimoine
Le Patrimoine en Cambrésis
 
DSC08345
Traces du passé
Traces du passé
 
Poignée de porte
Les expositions
Ouvertures cambrésiennes, Art déco, toits, balcons, décors de façade, portes
Les expositions
 
Place du 9 octobre
Conseils pratiques
Règlementation, conseils, subventions pour valoriser votre patrimoine
Conseils pratiques
 
worldinhands
Développement durable
Développement durable
 
Nos propositions
Nos propositions
 
Poil à gratter
Ce qui vous chatouille et ce qui nous gratouille...
Poil à gratter
 
alerte patrimoine
Alertes patrimoine en péril
Alertes patrimoine en péril
 
Langues
Langues
 
numériser0006
Espace adhérents
Téléchargez ici bulletins, docs, etc.
Espace adhérents
 
numériser0008
Liens et bouquins
Sites, bonnes adresses, et quelques livres.
Liens et bouquins
 
logo comite inter-associatif
Calendrier des manifestations en Cambrésis
Le Comité inter-associatif pour la Mémoire du Cambrésis vous communique l'agenda des manifestations organisées par les vingt associations qui le composent.
Calendrier des manifestations en Cambrésis
 
Souscriptions
Souscriptions

espagnol allemand anglais italien
russe portugais néerlandais polonais

Hôtel de Ville

Un bel exemple représentatif du style néoclassique.

 

 

Bâtiment emblématique des libertés communales, la première Maison de Paix est construite dès le XIe siècle, le premier édifice connu avec certitude remontant à l'an 1364. C'est un petit bâtiment de style médiéval à deux étages flanqué de part et d'autre du troisième niveau de deux tourelles en encorbellement. En 1510, un nouveau corps de logis abritant l'horloge communale y fut adjoint, composé de deux étages ornés de fenêtres à pinacles et d'un campanile en forme de clocheton octogonal placé en encorbellement. Pour la première fois, en 1512, les jacquemarts Martin et Martine y sonnent l'heure.

En 1561 est ajouté sur le premier bâtiment un balcon soutenu par des colonnes, une "bretèque" d'où sont proclamées les décisions du Conseil Echevinal. A droite du bâtiment fut ajoutée une nouvelle aile en 1544 et au XVIIe siècle une extension sur le côté gauche, tous deux de style Renaissance flamande.

 

Après une étude de l'architecte Boulanger, la vétusté des édifices justifia malheureusement leur destruction en 1785. Après la prise de la ville par Louis XIV, le style classique "à la française" s'impose et le nouvel édifice se doit d'être en rupture avec les anciennes constructions.

 

Le nouvel hôtel de ville présente une large façade aux lignes horizontales marquées, avec une partie centrale magnifiée par un avant-corps d'ordre colossal surmonté d'un fronton. Pour abriter le carillon et les jacquemarts, un campanile en "petit temple rond" surmonte le tout. Les nombreuses références au style grec antique en font un exemple représentatif du style néoclassique.

 

Malgré les restaurations de 1838-1839, en 1864 l'état du bâtiment inspire de nouvelles inquiétudes. De 1868 à 1870 trois corps de bâtiments sont ajoutés fermant la cour et donnant à l'édifice la forme d'un quadrilatère. En 1872 le Conseil Municipal décide la destruction de la façade qui sera reconstruite selon les plans d'André de Baralle, Edmond Guillaume et Edouard Renaud.

Les grandes lignes sont conservées. Cependant deux travées sont supprimées de part et d'autre de l'avant-corps. L'ordre colossal est étendu aux ailes, l'horloge est maintenant installée dans un édicule placé à la base du campanile avec un cadran sur chaque face, au dessus d'un fronton orné d'un haut relief d'Ernest-Eugène Hiolle.


Cliquez en bas de la page pour voir et écouter Alfred Drapier au carillon de Cambrai.

 
 

Fichier FLV Mr Drapier au carillon (3.4 Mo)
Fichier FLV Alfred Drapier au carillon de Cambrai (1.6 Mo)