Dernières nouvelles
Interventions / actions de l'ASPEC. Nouvelles de nos partenaires
Dernières nouvelles
 
La Voix du Nord du 22 février 2008.
L'association
L'ASPECambrai, devient l'ASPECambrésis !
L'association
 
200px-mhistorique_svg
Le patrimoine public
Un patrimoine d'exception, 28 Monuments Historiques et 1 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Le patrimoine public
 
placmarché 038pano
Le patrimoine privé
Rues, maisons et demeures
Le patrimoine privé
 
villefleurie 005pano
Le patrimoine paysager
Le patrimoine paysager
 
Naves
Le Patrimoine en Cambrésis
Cette rubrique est en cours de construction, grâce à la collaboration des municipalités , des associations et des particuliers investis dans la préservation du patrimoine
Le Patrimoine en Cambrésis
 
DSC08345
Traces du passé
Traces du passé
 
Poignée de porte
Les expositions
Ouvertures cambrésiennes, Art déco, toits, balcons, décors de façade, portes
Les expositions
 
Place du 9 octobre
Conseils pratiques
Règlementation, conseils, subventions pour valoriser votre patrimoine
Conseils pratiques
 
worldinhands
Développement durable
Développement durable
 
Nos propositions
Nos propositions
 
Poil à gratter
Ce qui vous chatouille et ce qui nous gratouille...
Poil à gratter
 
alerte patrimoine
Alertes patrimoine en péril
Alertes patrimoine en péril
 
Langues
Langues
 
numériser0006
Espace adhérents
Téléchargez ici bulletins, docs, etc.
Espace adhérents
 
numériser0008
Liens et bouquins
Sites, bonnes adresses, et quelques livres.
Liens et bouquins
 
logo comite inter-associatif
Calendrier des manifestations en Cambrésis
Le Comité inter-associatif pour la Mémoire du Cambrésis vous communique l'agenda des manifestations organisées par les vingt associations qui le composent.
Calendrier des manifestations en Cambrésis
 
Souscriptions
Souscriptions

espagnol allemand anglais italien
russe portugais néerlandais polonais

Hôtel de Monaldi

rue du Marché aux poissons

  Située en face de la caserne Mortier, en bas de la rue du Marché au Poisson, c’est une des plus anciennes demeures de notre ville, intéressante à plus d’un point, liée profondément à notre histoire.

Cette partie de la rue du Marché aux poissons avait au XVIIIe siècle un aspect bien différent. A son extrémité, se dressait la maison du Chapitre Métropolitain, dite « La Vignette », qui a été détruite en 1785 pour faire place à la caserne de cavalerie.


L’Escautin, aujourd’hui souterrain, traversait la rue et alimentait un abreuvoir, au pied de l’hôtel de Monaldi.
En face, de l’autre côté de la rue se dressait le monastère des "Pauvres Clarisses " auquel était adossé une tribune de pierres en bossage, d’où se faisait la vente à la criée. Vous pouvez vous replonger dans cette ambiance en contemplant la toile d’Antoine François Saint Aubert au musée.
L’hôtel de Monaldi a probablement été construit à la fin du XVIIe siècle. Sa façade a été conservée telle qu’à l’origine. Seules les lucarnes du toit ont été modifiées.
Lorsqu’on pénétre dans la partie droite de la maison, on découvre un magnifique escalier, avec son départ en enroulement, sculpté, surmonté d’un petit animal (une levrette ?). Il a été restauré.
Cette maison est très attachée à l’histoire de Cambrai. La famille de Monaldi a en effet joué un rôle essentiel lors du rattachement de Cambrai à la France, et pendant la Révolution. C’est en effet le grand père de Monsieur de Monaldi, le marquis Don Diégo de Convarubias qui remit à Louis XIV, le 5 avril 1677, le projet de capitulation de la ville, et qui négocia ensuite la reddition de la citadelle, implorant la clémence du souverain.
A Noël, la propriétaire, la marquise de Monaldi d’Aigneville de Millancourt ouvrait sa maison aux visiteurs qui pouvaient ainsi admirer sa collection de personnages en cire. A la Révolution, la marquise connue pour sa grande bonté fut dénoncée, arrêtée, enfermée à la prison des Anglaises, jugée et condamnée à mort par le Représentant du Peuple Joseph Lebon. C'était en 1794, elle avait 88 ans.
Devenu « Bien national », l’hôtel connut bien des vicissitudes avant de menacer ruines.
Enfin, la municipalité cambrésienne, consciente de l’intérêt de cette maison, est intervenue pour que sa façade soit sauvée. Remarquablement restaurée, elle est à la fois témoignage artistique et souvenir d’une famille qui a marqué notre histoire.