Dernières nouvelles
Interventions / actions de l'ASPEC. Nouvelles de nos partenaires
Dernières nouvelles
 
La Voix du Nord du 22 février 2008.
L'association
L'ASPECambrai, devient l'ASPECambrésis !
L'association
 
200px-mhistorique_svg
Le patrimoine public
Un patrimoine d'exception, 28 Monuments Historiques et 1 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Le patrimoine public
 
placmarché 038pano
Le patrimoine privé
Rues, maisons et demeures
Le patrimoine privé
 
villefleurie 005pano
Le patrimoine paysager
Le patrimoine paysager
 
Naves
Le Patrimoine en Cambrésis
Cette rubrique est en cours de construction, grâce à la collaboration des municipalités , des associations et des particuliers investis dans la préservation du patrimoine
Le Patrimoine en Cambrésis
 
DSC08345
Traces du passé
Traces du passé
 
Poignée de porte
Les expositions
Ouvertures cambrésiennes, Art déco, toits, balcons, décors de façade, portes
Les expositions
 
Place du 9 octobre
Conseils pratiques
Règlementation, conseils, subventions pour valoriser votre patrimoine
Conseils pratiques
 
worldinhands
Développement durable
Développement durable
 
Nos propositions
Nos propositions
 
Poil à gratter
Ce qui vous chatouille et ce qui nous gratouille...
Poil à gratter
 
alerte patrimoine
Alertes patrimoine en péril
Alertes patrimoine en péril
 
Langues
Langues
 
numériser0006
Espace adhérents
Téléchargez ici bulletins, docs, etc.
Espace adhérents
 
numériser0008
Liens et bouquins
Sites, bonnes adresses, et quelques livres.
Liens et bouquins
 
logo comite inter-associatif
Calendrier des manifestations en Cambrésis
Le Comité inter-associatif pour la Mémoire du Cambrésis vous communique l'agenda des manifestations organisées par les vingt associations qui le composent.
Calendrier des manifestations en Cambrésis
 
Souscriptions
Souscriptions

espagnol allemand anglais italien
russe portugais néerlandais polonais

Hôtel Liévra

11 rue Saint Georges

 

   

 

 

 

Cet hôtel particulier bâti en pierres et briques, est une construction de type provincial, formé d'un bâtiment sur rue percé d'une porte cochère, l'autre partie formant aile sur côté cour. La verticalité est nettement marquée ici, tant par la brique qui anime par sa couleur la façade jusqu'a la corniche, que par les pilastres à refends. Ceux-ci après avoir encadré la porte cochère continuent de chaque coté du balcon jusqu'à imprimer un mouvement ascendant.

On remarquera la très belle porte de chêne dont les panneaux supérieurs sont délicatement sculptés de flèches et carquois. La clef du cintre du portail est décorée par un visage de vieillard et les écoinçons par d'élégants motifs végétaux. La grille du balcon, restaurée récemment par Jean Wiart est un remarquable ouvrage de ferronnerie. Elle ferme une large baie qui reproduit à l'étage la forme arrondie du portail. A noter que les figures en forme de masques que nous voyons aujourd'hui au sommet des pilastres de briques, sont de conception plus moderne, et n'existaient pas sur l'hôtel primitif.  Celui-ci était formé à l'origine de deux habitations distinctes : la première constituée par la partie gauche, s'ouvrait par la porte cochère que nous connaissons. La seconde qui pourrait porter le N° 13 de la rue, est la partie droite de l'immeuble actuel ; elle reproduit le même type de façade, mais la forme du toit trahit une construction plus ancienne. Elle s'ouvrait par une autre porte aujourd'hui transformée en fenêtre. La maison à porte cohére avait été construite en 1747 comme l'indique sa pierre de fondation encore existante. On peut y lire "Gilbert Liévra fils de Gilbert avocat échevin de Cambray posé cette pierre 7 mars 1747".

Gilbert Joseph Guilain Liévra qui posa la première pierre était à cette époque un enfant de sept ans. Né et baptisé à la paroisse Saint Georges en septembre 1740, il était fils de Gilbert, Avocat, bailli de Marcoing, échevin de Cambrai, Lieutenant Général du Chatelet et Justice Royale de Cantimpré, et de Noberte Goulart.

Le jeune Gilbert épousa, en 1770, Bonne Béatrix Joseph Watier dont il eut plusieurs enfants. Il fut, comme son père, Lieutenant du Chatelet de Cantimpré et échevin de Cambrai. Il décédera dans cette maison le 21 juillet 1809, deux ans après son épouse. L'autre immeuble appartenait à la sœur de Gilbert Liévra, épouse en seconde noce de Pierre Jacques Verdelin. Ce dernier qui était noble, fut mis hors la loi pour n'avoir pas obtempéré  aux décrets d'expulsion. Arrêté dans sa maison de la rue Saint Georges le 27 mai 1794, il fut jugé et guillotiné le lendemain sur la place de Cambrai.

Au début du XIXe siècle la maison appartenait encore à Madame Verdelin née Liévra, quant' à l'autre partie, son propriétaire était un notaire, Maître Foulon. Ce sont d'ailleurs des notaires qui s'y succédèrent tout au long du XIXe siècle puisqu'après Foulon, on relève les noms de Maître Alphonse Cattelin, puis de Maître Bernard Ouverlaux.

 

Ce balcon de fer forgé a été restauré par Jean Wiart, compagnon du devoir, célèbre pour avoir restauré la flamme et la torche de la statue de la Liberté à New York.

Voir le site de l'entreprise "Les Métalliers Champenois corporation" de Jean Wiart à Paterson, New Jersey, USA, ou celui de la même entreprise en France.

Voir aussi la page sur les balcons dans notre rubrique exposition.

 

  N°11 Hôtel LIEVRA