Dernières nouvelles
Interventions / actions de l'ASPEC. Nouvelles de nos partenaires
Dernières nouvelles
 
La Voix du Nord du 22 février 2008.
L'association
L'ASPECambrai, devient l'ASPECambrésis !
L'association
 
logo comite inter-associatif
Page spéciale commémoration 1914-1918
Les associations du Cambrésis, regroupées dans le Comité inter-associatif pour la Mémoire du Cambrésis, oeuvrent ensemble pour monter une exposition :"1914-1918 Le Cambrésis d'un siècle à l'autre" qui se tiendra à Cambrai en novembre 2014
Page spéciale commémoration 1914-1918
 
200px-mhistorique_svg
Le patrimoine public
Un patrimoine d'exception, 28 Monuments Historiques et 1 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Le patrimoine public
 
placmarché 038pano
Le patrimoine privé
Rues, maisons et demeures
Le patrimoine privé
 
villefleurie 005pano
Le patrimoine paysager
Le patrimoine paysager
 
Naves
Le Patrimoine en Cambrésis
Cette rubrique est en cours de construction, grâce à la collaboration des municipalités , des associations et des particuliers investis dans la préservation du patrimoine
Le Patrimoine en Cambrésis
 
Poignée de porte
Les expositions
Ouvertures cambrésiennes, Art déco, toits, balcons, décors de façade, portes
Les expositions
 
Place du 9 octobre
Conseils pratiques
Règlementation, conseils, subventions pour valoriser votre patrimoine
Conseils pratiques
 
worldinhands
Développement durable
Développement durable
 
Nos propositions
Nos propositions
 
Poil à gratter
Ce qui vous chatouille et ce qui nous gratouille...
Poil à gratter
 
Langues
Langues
 
numériser0006
Espace adhérents
Téléchargez ici bulletins, docs, etc.
Espace adhérents
 
numériser0008
Liens et bouquins
Sites, bonnes adresses, et quelques livres.
Liens et bouquins

espagnol allemand anglais italien
russe portugais néerlandais polonais

Historique

Depuis 1994 l'ASPEC travaille à la sauvegarde du patrimoine public et privé cambrésien et à sa mise en valeur.

2012 André Leblon lègue un fonds important d'archives à la Ville de Cambrai. Le "Fonds Leblon" est désormais disponible à la bibliothèque municipale pour tous les passionnés de patrimoine.

 

2010. A l'occasion d'une réunion à la Chambre de Commerce et d'Industrie du Cambrésis le comité accueille les nouveaux membres élus lors de l'assemblée générale. A près une visite des nouveaux locaux rénovés de la CCIC, le comité élit les membres du bureau. Bernard Cuvillier est élu président ; Jean Bézu et Michel Dumoulin, vice-présidents ; Anne-Marie Bruneau, trésorière ; Marie-Paule Verchain, secrétaire ; Bernard Héloir, secrétaire adjoint et webmaster.

 

2009. Lors de l'Assemblée Générale du 30 janvier 2009, sont votés le changement de nom et d'adresse de l'association. L'ASPECambrai devient ASPECambrésis et le siège est désormais à la maison des associations 16 rue du 8 mai 1945 à Cambrai. Le bureau est reconduit au cours de la réunion qui suit l'Assemblée Générale. Cependant, Bernard Héloir confirme sa volonté de ne plus présider devant l'immobilisme d'une partie du comité et le laxisme des élus de la cité. Conformément aux statuts les vice-présidents remplacent le président. Le comité décide d'une prochaine AG en septembre pour modifier les statuts. Dernière intervention de B Héloir le 13 février devant une classe de CM1 à Saint Bernard sur le patrimoine et l'action de l'ASPEC. L'ancien président continue d'aider à la mise en page du bulletin et reste le webmaster. Le site aspecambrai reçoit près de 30000 visites dans l'année. Les vice-présidents avec le comité maintiennent l'association en attendant l'élection d'un nouveau président.

 

2008. Nous constatons que nombre de travaux ou de constructions sont faits sans permis, ou que les permis ne sont pas respectés. Chaque mois, le président aidé par la secrétaire et son mari enregistrent l'intégralité des dépots de permis et autorisations préalables et en diffusent la liste aux membres du comité afin qu'ils puissent suivre et veiller le respect du style architectural de Cambrai. Nous relevons une imporante construction au coeur de Cambrai sans permis. Finalement le premis sera déposé 6 mois après le commencement des travaux privant ainsi les tiers de recours et les services des carrières et d'archéologie d'informations. Grace à la générosité des membres de l'ASPEC et du concours de la ville de Cambrai les plans de Laurent Fortier, célèbre architecte cambrésien du début du XXe siècle, sont acquis et déposés à la Médiathèque de Cambrai. Perçue trop revendicative, l'ASPEC est écartée de la commission des façades à la quelle elle participait depuis sa création. Le monument de Blériot au jardin public subit des dégradations quelques jours après sa restauration dans le cadre du lancement de l'année Blériot. Nous déplorons la perte d'une fonction écclésiastique de premier ordre : à la demande de Mgr Garnier, l'archevêché de Cambrai est transféré à Lille. Rencontre avec le Comité de Sauvegarde du Patrimoine Valenciennois, une association-soeur afin d'échanger nos expériences. Dans l'éventualité du déménagement de la Bibliothèque-Médiathèque de Cambrai nous préconisons son installation dans l'ancien Collège des Jésuites au coeur de la ville. Nous regrettons que L'architecte des bâtiments de France et le conservateur régional des Monuments Historiques n'aient pas été consultés pour les travaux autour de la porte de Paris. Avant les élections de mars nous demandons aux candidats leurs intentions concernant le Patrimoine. Chacun nous répond, François-Xavier Villain nous confirme sa volonté de voir notre association associée étroitement à toutes les phases de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme. Cette promesse ne sera pas tenue. Il nous affirme vouloir reprendre le dossier de la ZPPAUP, établissant une protection pour l'architecture cambrésienne. Promesse sans effet 2 ans après...

 

2007. Nous suivons les travaux de restauration du clocher de la cathédrale Notre Dame. Organisation d'un sondage sur le jardin public et sa sécurité. Exposition sur les ouvertures cambrésiennes à l'hôtel de ville en collaboration avec deux étudiantes en BTS tourisme. Interventions multiples auprès de la mairie pour sauvegarder le jardin public où l'on constate des arrachages d'arbustes en périphérie sous un prétexte de pouvoir mieux surveiller le jardiin. Il en résulte un boulversement de l'écosystème et l'absence de protection naturelle entre le jardin et la ville. Notons que, le jardin n'étant plus surveillé, 40 bancs y sont remplacés suite aux dégradations, tags, etc. Aménagement de la belle et grande allée du jardin public en parking macadamisé. Nous déplorons la disparition progressive de tous les squares et espaces verts au profit de la voiture ! Le maire toujours aussi sourd à nos demandes n'écoute que les commerçants. Il est à noter que depuis l'invention de l'automobile, la mairie de Cambrai n'a pas acheté un seul m2 pour y faire un parking. A chaque fois ce sont les espaces verts qui trinquent.

 

2006. A l'occasion du tournage du film "le Sang Noir" les rues du Vieux Cambrai et le béguinage Saint Vaast-Saint Nicolas retrouvent leur atmosphère d'antan. Une équipe prépare le site Internet de notre association. En juin, conférence-débat  "Comment s'organise la perception architecturale" avec André BEAUCAMP, architecte conseil du CAUE. Préparation du thème de l'année : l'Art déco cambrésien, avec une exposition à la Chambre de Commerce du Cambrésis en septembre. Etude sur l'ensemble du boulevard de la Liberté des architectes Jules Chiossonne et Edmond Lancelle. Lancement du site à la rentrée. Interventions pour que soient davantage respectée les conditions pour la subvention pour ravalement de façade et la procédure pour les déclarations de travaux. Intervention aussi pour limiter le stationnement autour de la Porte de Paris. Inquiétudes au sujet de l'avenir de la Centrale des œuvres : montage d'un dossier en vue de faire classer l'escalier des condamnés à mort et un bâtiment du XVIIe siècle. Articles dans le bulletin sur les Récollets, le collège des Jésuites. Félicitations pour la magnifique restauration de l'ancien couvent des Récollets, devenu Ecole Malraux. Coup de gueule sur l'installation désastreuse d'un point de dépôt des ordures dans le prolongement d'une allée de marronniers centenaires place Eugène Thomas. Nous regrettons la disparition de lucarnes rue Ernest Lepot, et le ravalement coloré d'une maison de teinte bleue en co-visibilité avec la Tour des Sottes (MH).

 

2005. André Leblon reçoit la croix de chevalier dans l’Ordre du Mérite. Une équipe prend en charge la rédaction du bulletin qui s’informatise et s’étoffe. Nous apportons notre soutien au comité pour la défense de la Citadelle de Lille. Rencontre de juin avec Brigitte Lelièvre, architecte des Bâtiments de France. Multiples interventions auprès des particuliers. Notre exposition sur les toits de Cambrai au Salon Blanc accueille plus de 1000 visiteurs qui peuvent en profiter pour visiter le campanile. Articles dans le bulletin sur l'Environnement, la statue de Fénelon, les toits de Cambrai et la rue Ernest Lepot. Le beffroi de Cambrai est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous décidons de nous doter d’un site internet. 

 

2004. André Leblon, président fondateur demandant à être relevé de ses fonctions, Bernard Héloir est élu président. Pour la première fois, l’ASPECambrai remet une « Reconnaissance de qualité » aux plus belles réalisations sur les façades lors de son Assemblée Générale. L'association s'équipe d'un appareil photo numérique. Intervention pour le respect du permis de construire à l'ancienne maternité catholique. Intervention et remise d’un dossier à Monsieur le Maire au sujet des antennes paraboliques. Exposition sur les "décors de façades" à l'hôtel de ville. Articles dans le bulletin sur l'Hôtel de Monaldi, la Cathédrale, la rue Saint Fiacre, chapelle et cimetière. Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des M. H. de la chapelle Vaucelette. Nos interventions concernant le respect des permis de construire et paraboles ne sont pas suivies d'effet.
 

2003. Assemblée Générale dans le Salon Blanc de l'Hôtel de Ville. Exposition sur les balcons à la chapelle des Jésuites. Inquiétudes pour les arbres de la place Jean Moulin. Un projet de restauration de la porte de Corsignies est établi par la Mairie. Articles dans le bulletin sur le 19 rue du 8 mai, le Château de Selles, la brasserie Cambrésienne, rue Saint Jacques. Petit à petit l’association se dote d’une bibliothèque technique.
 

2002. Inquiétudes pour la chapelle Vaucelette, nous déposons un dossier de protection. Rencontre de juin avec Jacques Legendre, sénateur et président de la sous commission du Patrimoine au Conseil de l'Europe. Articles dans le bulletin sur l'Hôtel de la Woestine, la place Jean Moulin, la Place au bois, la Chapelle Vaucelette. Exposition sur les portes de Cambrai à la chapelle des Jésuites.
 

2001. Les façades de la Médiathèque, rue Saint Georges sont magnifiquement restaurées. Projet de décerner une distinction aux plus belles restaurations de façades. Articles dans le bulletin sur le 24 rue des rôtisseurs, le 35 rue Saint Georges, le palais de la mode Maison Lussigny, les Récollets. Etablissement d'un dossier pour un sondage archéologique au couvent des Récollets. Le conseil municipal maintient le dispositif de subvention pour la restauration des façades créé en 1989.
 

2000. Nous participons à l'exposition 1000 ans / 100 ans retraçant l'Histoire de Cambrai à l'Hôtel de Ville. Rencontre de Juin avec Gilles Creton, chargé de l’étude préalable à la mise en place de la ZPPAUP, et Alain Demarquette. Alertons la DRAC au sujet du béguinage Saint Vaast et Saint Nicolas. L'association ACCOR travaille à la poudrière de la citadelle. La Ville fait ravaler la Porte Notre Dame. Articles dans le bulletin sur la maison Saint Olle, grande rue Fénelon, la Porte Notre Dame. L'instruction préliminaire de la ZPPAUP est terminée, le dossier suit son cours... Découvertes de magnifiques voutes de briques dans une mercerie de la rue Neuve, sur le site d'une ancienne auberge dite du "petit canard" de la rue des Rotisseurs. Réalisation du premier guide "conseils". Arrivée de Florence Albaret, animatrice du patrimoine, et projet d'une signalétique urbaine.
 

1999. Nous nous réjouissons de la restauration de la façade de la Cathédrale et de l’ouverture des archères au Château de Selles et du ravalement de la porte de Paris côté boulevard. La restauration de la toiture de la chapelle des Jésuites est annoncée. Nous réalisons et diffusons un guide sur la restauration des façades et projetons une présence sur internet. Articles dans le bulletin sur le castrum romain à l'occasion de fouilles et sur la clinique Sainte Marie. L'ASPECambrai est présente sur le site internet de la ville de Cambrai. Nous participons pour la première fois au Salon de l'immobilier organisé par la Ville. Inquiétudes pour la porte de Corsignies. L’association entreprend des travaux à la poudrière de la Citadelle.
 

1998. Espoirs : la ZPPAUP est encore à l'étude, la porte royale de la Citadelle devrait être restaurée ainsi que les corps de garde. Satisfactions : la tour géminée du château de Selles est couverte, la tour des Arquets mise hors d'eau et la façade de la porte de Paris restaurée côté ville. Il est prévu de retirer le toit en tôle provisoire. Articles dans le bulletin sur l'industrie linière, la fabrique de chicorée Protez-Delattre, la Salle des Concerts et Laurent Fortier. En juin, conférence par Patrick Ruelle, animateur du Patrimoine. En septembre nous organisons à la Chambre de Commerce une rencontre avec les artisans et professionnels concernés par la restauration des façades. Mobilisation pour obtenir un nuancier de couleurs autorisées.

 

1997. Le bureau se complète avec l’élection de Joël Cliche, second vice-président ; et Marie-Paule Verchain, secrétaire adjointe. La ZPPAUP s'accompagnant d'une révision du POS, affaire est à suivre... Pétition recueillant 800 signatures pour sauver les arbres rue du Fonds Saint Georges. Intervention pour la sauvegarde de la place Jean Moulin. Nous organisons un chantier de nettoyage à l'intérieur de la Tour des Arquets. Articles dans le bulletin sur la Citadelle, l'Hôtel Proyart, la Tour des Arquets, l'Hotel du Gouverneur, le Béguinage Saint Vaast et la place Jean Moulin. L’association se réjouit de la belle renaissance de l'Hôtel du Gouverneur. Nous intervenons avec succès pour sauvegarder le portail de l'hôtel Cotteau de Simencourt. Les tours du Caudron et Saint Fiacre sont inscrites à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Nous participons aux journées du Patrimoine.
 

1996. L’ASPECambrai garde le projet de faire adopter auprès du conseil municipal un règlement d'urbanisme et mettre en place une ZPPAUP. Adhésion à la Fondation du Patrimoine. Articles dans le bulletin sur des immeubles "au parfum" de la Grand'Place et la Porte de Paris. A la porte de Paris l'association organise un chantier de nettoyage avec des jeunes adolescents ; la salle des gardes est débarrassée de quelques tonnes de fientes...

1994 et 1995. Contribution à l'ouverture du chantier de fouilles près du beffroi sur le site de l'église et du cimetière Saint Martin. Démarches en vue du classement à l'Inventaire des Monuments Historiques des tours du Caudron et Saint Fiacre. Intervention auprès de la mairie pour un entretien plus régulier des monuments de la ville. Conseils aux particuliers, intervention contre les antennes paraboliques sur les façades.

3 mars 1994 Première réunion de constitution, mise au point des statuts déposés à la sous-préfecture de Cambrai le 12 avril, publication au Journal Officiel du 4 mai 1994. Prise de contact avec les acteurs du Patrimoine : Mairie, Direction Régionale des Affaires Culturelles etc. Le bureau est composé de André Leblon, président ; Jean Bézu, vice-président ; Fernand Renaud, trésorier et Carole Pamart, secrétaire.